Stop le travail analytique : les joueurs doivent s’entraîner en situation réelle !

Quel est le meilleur moyen de faire progresser les enfants après avoir acquis le socle requis pour maîtriser le ballon ?

1.La mise en train sous forme analytique

Si nous devions trouver une utilité au travail analytique, nous vous recommanderions peut-être de créer des circuits de passes en lien avec une phase de jeu. Un bon exemple, la relation 4 – 6 – 7 – 2 (4-3-3), le stoppeur trouve une passe dans l’intervalle pour le milieu défensif qui orientera sur le côté droit sur l’ailier qui aura libéré son couloir pour rentrer à l’intérieur remise sur le 6 qui jouera sur le 2 qui aura pris le couloir pour dédoubler.

Autant de pistes à explorer dans les relations dans le système de jeu que vous utilisez.


2.Des situations de jeux avec de l’opposition

Trop d’entraîneurs créent des circuits préférentiels notamment sur des situations qui finissent devant le but sans avoir penser que la faisabilité lors du match reste vouée à l’échec sans avoir mis d’opposition.

Pensez-vous que vos joueurs mettraient autant d’intensité, autant de concentration s’il n’avait pas une pression adverse ? impossible !


3.L’apprentissage a travers le jeu et de la forme jouée

Comment répéter des situations qu’on ne maîtrise pas encore ? La supériorité numérique est sûrement le meilleur moyen de mettre les joueurs dans le confort.

Un exemple comme le rondo met les joueurs en situation de jeu en profitant d’une opposition raisonnée ce qui permet aux jeunes joueurs de pouvoir contrôler et prendre les informations autour d’eux. La progression permettant d’augmenter le rapport de force (ex : 8v3 à 8v5).

Un pas après l’autre, on augmentera la difficulté à travers le jeu. On utilise aussi ce type de jeu pour travailler la possession de balle.

On utilisera une stratégie différente concernant le travail défensif où on créera une égalité numérique toujours à travers des phases jouées.

Pour conclure, le jeu génère de l’incertitude, des prises d’informations et de décisions à l’instant T. Si vous voulez apprendre à vos enfants à interpréter, prendre des décisions eux-mêmes et en temps réel, créez des situations de jeux pour qu’ils puissent y répondre en les ayant déjà vécus.


On joue comme on s’entraîne !


Source photo : AS Monaco

Retour
Autre contenu