Stop au sexisme dans le sport !

Réflexions, violences, différences dans les salaires, remarques machistes, etc. le sport connaît beaucoup d’inégalités homme/femme. Pourtant, le milieu sportif sort peu à peu de sa réserve et ose dénoncer le sexisme. Alors quels rôles doivent jouer les entraineurs dans cette lutte ? Et comment doivent-ils encadrer une équipe féminine ?

Les déclarations les plus sexistes de l’histoire

Pour bien faire comprendre que le sexisme est bien présent, et que non, les femmes ne veulent pas juste se faire remarquer en se cachant derrière le sexisme, voici une petite compilation des remarques que l’on peut lire ou entendre un peu partout. Attention ça pique et, souvent, c’est un grand moment de poésie :


- "Je ne parle pas football avec les femmes. Je le dis parce que c'est mon caractère. C'est comme ça. Qu'elles s'occupent de leurs casseroles et puis ça ira beaucoup mieux."

Merci au conseiller du président de l’OL Bernard Lacombe qui a sorti cette punchline en 2013, il n’y a donc pas si longtemps.


-          "Il y a des sports qui sont plus adaptés aux femmes, la vaisselle par exemple."

En 2014, un spectateur masculin a eu la gentillesse de partager son avis sur le football : on peut constater une grande ouverture d’esprit du monsieur.


-          "Une femme ne peut pas parler tactique."

Le champion du monde italien Fulvio Collovati, nous donne un avis pertinent ; une femme peut parler de quoi du coup ? Chiffons, couture et casseroles ? Classique !


-          "Elle a gagné la Route du Rhum devant tous les hommes : Flo, t'es un vrai mec !"

Le titre du « Parisien » après la victoire de Florence Arthaud en 1990. Que dire...


-          " Des grosses dondons qui étaient certainement trop moches pour aller en boîte le samedi soir."  

Pierre Ménès, journaliste sportif, nous offre un grand moment de poésie et une vison très intéressante de la femme. Pour une fois pas de casserole, mais les femmes ont le choix : soit elles sont des laidrons, soit elles sont frivoles. Quelles perspectives…


Bien entendu, il ne s’agit là que d’un tout petit échantillon de phrases que les femmes entendent pourtant régulièrement dans les vestiaires ou à l’antenne. Il en existe toute une série qui ne fait clairement pas honneur ni aux sportives, ni à ceux qui les disent. Sans parler bien entendu des actes, pas toujours glorieux, ni de l’attitude de certains qui feraient mieux de rester chez eux.

Le sport féminin fait pourtant recettes

Bien que l’on constate de la part d’une partie de la population une attitude pas franchement ouverte au sport féminin, vous serez surpris d’apprendre que le sport féminin fait recette. Si certains sports comme la gym par exemple sont dans les mentalités collectives bien ouverts aux femmes et sont largement suivis par les spectateurs, d’autres sports font recette.

Par exemple, la coupe du monde de football féminine en juin 2019 a rassemblé 9,8 millions de téléspectateur sur TF1, rien que pour le match d’ouverture, ce qui n’est pas rien. En 2012, pas moins de 6,4 millions de téléspectateurs suivront la demi-finale des handballeuses françaises aux JO, et les rugbywomen françaises réuniront 3,02 millions de spectateurs lors de la demi-finale Angleterre-France de la Coupe du Monde 2017.

Entraîner une équipe féminine, un travail à plein temps

Bien qu’il soit plus difficile pour les femmes de s’affirmer professionnellement dans les sports collectifs, leur entraînement n’en n’est pas moins un travail à plein temps.

Que les entraîneurs soient des femmes ou des hommes, ils ont face à eux des athlètes avant tout qui pratiquent généralement leur sport avec autant de conviction que les hommes. Cependant, la grande différence réside dans le fait que la plupart des sportives doivent jongler entre travail, vie de famille et leur sport. Par exemple, au rugby, il n’y a pas de contrat pour les femmes. Elles doivent donc prendre des congés sans solde pour pouvoir se rendre aux compétitions. Dans le foot, on constate de grandes inégalités dans les équipes dues aux peu de places disponibles chez les pros comparé aux places chez les hommes.

D’où un travail assez compliqué pour les entraineurs qui doivent jongler avec tous les impératifs de chacune. Comme l’explique d’ailleurs l’entraîneur David Rémisse en déclarant : « C’est plus dur d’entrainer une équipe de femme ! ».

Toutes ces contraintes mènent à un travail plus complexe et plus difficile pour les entraineurs qui en plus doivent s’occuper du mental de sportives souvent mis à dures épreuve suite aux commentaires souvent déplacés. Les entraineurs d’équipes féminines doivent gérer les performances et un regard souvent hostile du monde sportif. C’est donc un travail à plein temps qui demande beaucoup d’implication.

Eviter les dérives hors du sport

Il n’est pas rare, suite à des compétions internationales, de constater à la une des magazines, que les sportives féminines sont classées par ordre de la plus sexy, de la plus jolie ou de la plus féminine.

Cette pratique considérée par les sportives elles-mêmes comme dégradantes fait souvent oublier les performances sportives de compétitions.

Les entraîneurs doivent intervenir dans ce genre de situations auprès des sportives afin de leur permettre de rester concentrées sur leurs jeux. L’une des grandes difficultés pour les entraîneurs est d’arriver à gérer le côté sportif et l’image des joueuses. Ce qui est beaucoup moins vrai pour un entraîneur d’équipes masculines.

Bien que les avancées en matière de sports féminins commencent à se faire remarquer, il n’en reste pas moins que le chemin reste encore long avant que les femmes soient considérées à l’égal de l’homme. Les entraîneurs d’équipes féminines auront encore bien du travail pour valoriser leur équipe. 


Entrainer une équipe masculine ou féminine avec Spond ! Spond est une application spécialement conçue pour faciliter l'organisation de votre équipe de foot. Comment ? Rien de plus simple ! Tous les échanges entre les entraîneurs, capitaines, joueurs et leurs parents sont sur une seule plateforme. Vous gagnez du temps, facilitez la communication avec les joueurs et leurs parents et rendez votre vie bien plus facile ! Alors tenté ? Téléchargez l'application Spond ici > 

Retour
Autre contenu