STOP au rascisme dans le sport

Malgré les avancées spectaculaires dans le domaine sportif tant au niveau des équipements que des prouesses, certaines choses ont du mal à changer. Malheureusement, le racisme fait partie de ces tâches au tableau que nous ne voudrions plus voir mais qui existe encore bel et bien. Pour preuves, certains événements récents qui entachent le sport.

Le rascisme, ce fléau qui s’étire dans le temps

Le sport est normalement porteur d’un message de respect et de dépassement de soi. Il ne devrait pas y avoir de problèmes de peau, de sexe ou autre. On remarque pourtant qu’il s’agit actuellement du domaine où le racisme est le plus présent.

En se penchant sur l’Histoire, on constate que le sport a trop souvent servi de défouloir, de descrimination et d'injustice. Prenons par exemple le baseball ; ce n’est qu’à partir de 1960 que les personnes dites de couleur ont eu le droit de jouer en ligues majeures. D’ailleurs, en 1920, il existe la Negro National ligue afin d’éviter que les blancs et les noirs ne se rencontrent.

Quant au fondateur des jeux olympiques, Pierre de Coubertin, il avait déclaré en son temps : « À la race blanche, d’essence supérieure, toutes les autres doivent faire allégeance ». Un personnage "haut en couleur" qui était aussi rasciste que misogyne puisqu’il a déclaré à l’encontre des femmes dans le sport : « Aux Jeux olympiques, leur rôle devrait être surtout, comme aux anciens tournois, de couronner les vainqueurs. »

Autre exemple, autour des années 1875, dans l’univers de la boxe et de la course à cheval, les sportifs noirs dominent largement leur discipline. L'occasion sera alors saisie pour instaurer une réglementation afin d’interdire les rencontres entre les sportifs noirs et les sportifs blancs. 

Malheureusement comme vous le savez, les cas de racisme dans le sport ne manquent pas et tous avons un jour été témoin de ce type de discrimination... Même en 2019.

Des discriminations et une lutte toujours aussi actuelle

On pourrait se dire que qu’à l’heure d’aujourd’hui les comportements racistes ne devraient plus exister. Là encore, on ne peut que constater que le sport reste un défouloir pour certains. Ainsi en 2017, le footballeur d’origine ghanéenne Mario Balotelli, constate lors d’un match à Bastia qu’une partie du publique fait des bruits de singes durant le match. Il exprimera d’ailleurs son indignation devant les médias. Toujours en 2017, un joueur de volleyball, Nathan Wounembaina, sera pris à partie par des supporters à la sortie d’un match.

En avril 2019, le consultant Daniel Bravo lâche à l'occasion de la diffusion du match Strasbourg-Reims à l’antenne de beIN Sports concernant le joueur Nuno Da Costa : « C'est pas mal pour un Noir ».

On peut encore lire aujourd’hui, par exemple en ce qui concerne le basket, qu’il s’agit d’un sport de Noirs, continuant à faire perdurer le mythe qu’il existe des sports de blancs et des sports de noirs.

Bref, là encore, on ne pas manque pas d’exemples, que ce soit jet de bananes dans les styles insultes non masqués. On remarque aussi le peu de sanctions qui sont prises à la suite de ses manifestations racistes. En effet, dans le pire des cas, les supporters se voit retirer le droit de se rendre dans les stades sur une durée limitée et les consultants doivent faire des excuses mais aucunes réelles sanctions ne sont prises dans la grande majorité des cas.

Ces sportifs qui ont fait avancer l’Histoire

Pourtant, des sportifs ont su s’illustrer dans le sport malgré des atmosphères parfois très lourdes et faire ainsi bouger les esprits.

On prendra par exemple l’athlète noir Jesse Owens qui en 1936 partira des Jeux Olympiques avec 4 victoires sur 4 épreuves face à une Allemagne complètement endoctrinée par son chancelier Adolf Hitler. Ce sportif restera dans l’histoire pour sa prouesse.

Ou encore Alice Coachman, cette athlète spécialisée du saut en hauteur qui sera la première femme noire médaillée des jeux olympiquesen 1948 et qui deviendra la première sportive à représenter une marque, la fameuse boisson Coca cola dans un climat très instable à l’époque.

Mohammed Ali, considéré aujourd’hui comme l’une des légendes de la boxe est classé parmi les plus grands sportifs de son siècle était connu pour son engagement dans la cause de l’égalité des races. 

Earl Lloyd fut le premier basketteur noir à disputer un match en NBA et devient par la suite entraineur et reste l’un des pionniers de son sport.


Même s’il est fréquent de constater du racisme autour du sport, entraineurs, sportifs et ligues marchent ensemble afin de trouver des solutions. Ainsi on voit de plus en plus d’action menées dans tous les sports pour calmer les esprits et permettre à tous de pratiquer le sport dans de bonnes conditions.

Continuons la lutte ! Entraineurs ne laissez pas faire ! 

 

Retour
Autre contenu