Retour sur les plus grands scandales de dopage

Alors que le monde entier se tourne vers la Russie à cause du scandale qui secoue l’univers du sport, le constat reste sans appel :le dopage a malheureusement pris une place énorme dans le sport. Et ce malgré des mesures particulièrement strictes pour éviter ces dérives. Retour donc sur les plus grosses histoires de dopage dans le sport.

  1. Tom Simpson

Le cycliste restera de manière particulièrement douloureuse dans les mémoires du Tour de France. C’est en 1967, lors de l’ascension du Mont Ventoux que le sportif, qui deux ans auparavant avait reconnu s’être dopé, va succomber.  Le sportif va durant l’épreuve s’écrouler et il décédera 40 minutes plus tard : les amphétamines mélangées à l’alcool, à la chaleur et au manque d’hydratation en seront la cause. Il sera probablement la première grosse affaire de dopage de l’histoire.


  1. Ben Johnson

En 1988, l’athlète canadien est au sommet de sa gloire ; il dispose de sponsors puissants, et il est au top de toutes les compétitions. Il pulvérise même lors des Jeux Olympiques De Séoul le record du monde au 100m devant son adversaire de toujours, le légendaire Carl Lewis. Cependant, deux jours plus tard, tout s’écroule lors d’un test de dopage qui se révèle positif aux stéroïdes anabolisants.Le sportif se voit suspendu et on lui retire sa médaille d’or. Il perdra ses sponsors et sera mis en disgrâce. En 1993, il sera radié à vie après un deuxième test positif. Il clamera haut et fort être victime d’un coup monté, mais de nombreux témoignages semblent attester de la prise régulière de produits.


  1. Le scandale de l’ex RDA

Un des moments noirs de l’ex RDA, c’est à dire la République Démocratique Allemande est aujourd’hui le dopage forcé de plus de 10 000 athlètes entre les années 70 et 80. En 2007, on apprenait que 157 sportives avaient été indemnisées pour les préjudices subis. En effet, les conséquences de ce dopage massif, parfois même sur des athlètes très jeunes ont été catastrophiques surtout sur les femmes. Il s’agissait en effet de leur administrer des hormones masculines.


  1. L’affaire Balco

L’affaire avait fait le plus grand bruit au début des années 2000, car elle touche les sportifs américains. Le laboratoire avait en effet mis au point une substance indétectable : la THG. Suite à un appel anonyme, il y aura une descente dans le laboratoire où seront trouvés tous types de substances et une liste incluant une trentaine de noms de sportifs de haut niveau dont Marion Jones qui niera durant 3 ans en avoir consommé. Elle sera même condamnée à la prison pour son mensonge et se verra déchue de ses titres olympiques.


  1. Festina ou un gros loupé du tour de France

En 1998, l’une de pires affaires de dopage du cyclisme est révélée. L’équipe de Festina dont le leader n’est autre que Richard Virenque se prépare pour le Tour de France. A 3 jours du début du Tour, la voiture d’un soigneur de l’équipe Willy Voet est contrôlée à la frontière belge. On y découvrira une quantité massive de produits dopants. L’équipe sera interdite de la fameuse compétition et ce sera le début d’une longue enquête peu glorieuse pour le cyclisme et l’équipe toute entière.


  1. Human Plasma

C’est lors des JO de Turin en 2006 que l’équipe autrichienne sera au centre d’un des plus gros scandales de dopage dans les sports de glisse. Suite aux informations communiquées par le comité international Olympique, la police italienne fait une descente dans le Chalet de l’équipe. Sera alors découvert un véritable laboratoire destiné à réaliser des transfusions sanguines. Un scandale d’une énorme envergure qui continue de faire parler de lui.


Malheureusement, les scandales liés au dopage sont assez nombreux et les exemples ne manquent pas comme le comité anti dopage américain qui couvrait les athlètes testés positifs, le cycliste italien retrouvé mort, ou encore la tennis woman martina Hingis.

Retour
Autre contenu