Pourquoi le jeu est primordial en école de foot ?

Pourquoi un enfant s'inscrit-il au football à 5 ans ? Tout simplement pour taper dans le ballon avec ses copains... prendre plaisir à vivre un moment de détente hors de l'école. L’entraînement est fait pour développer les qualités et la perception du jeune joueur au travers des jeux. D’ailleurs son engagement au sein d'un club et sa motivation ne réside qu'à se surpasser et au plaisir de gagner.

Les formats de jeu

 

Pour que l'enfant se sente utile et intégré, il faut qu'il touche un maximum le ballon. Les formats de jeu en match 3V3 ou 5V5 ne permettent pas toujours à l'enfant de prendre des responsabilités. L’entraînement est donc là pour permettre à l'enfant de se confronter à ses copains au travers des jeux du type 1V1 ou 2V2 dans des espaces encore plus restreints que ceux du week-end. On cherche à développer les bases telles que la maîtrise du ballon, la conduite de balle, le dribble, le tir et surtout la prise de décision et d'information.

 

L'approche de l’entraînement

 

L'enfant a besoin d'un objectif pour prendre plaisir. Le travail sans ballon doit être très court et limité (motricité...). L'apprentissage à travers la compétition est intéressant si on n’oublie pas les fondamentaux ; un exercice à dominante technique comme des passes doit avoir une finalité devant le but.

 

La multiplication des jeux à thème aide vraiment les enfants à structurer des idées, et le travail sur plusieurs dimensions aident les enfants à appréhender plusieurs objectifs et réfléchir en conséquence. Un exemple plutôt simple, un carré de 20x20 avec un but sur chaque face. L’enfant va construire son idée d'aller chercher un but libre et donc de réorienter son attaque sans l'éducateur. On pourra d’ailleurs le souligner à la fin du jeu dans le questionnement.

 

La diversité des jeux et leurs apports dans la réflexion des enfants

 

L’idée de la formation est d'inculquer les bases techniques, tactiques, mentales et de pouvoir les mener à une réflexion. Le joueur qui réfléchit a toujours le temps d'avance.

Les jeux doivent donc amener les joueurs dans des situations plus ou moins complexes selon le niveau évidemment. Nous avons nous l'idée de laisser les jeunes dribbler tant qu'ils le souhaitent. Les joueurs créatifs ne doivent pas être bridés car ce sont ceux qui amènent le plus d'incertitude. Il est parfois agaçant de voir les jeunes plus doués dans les jeux dribbler 1,2 ou 3 joueurs alors que les autres demandent et se rendent disponibles pour une passe. Néanmoins l’entraîneur doit justement ne pas brider ce profil car c’est peut-être celui qui fera la différence le samedi. A contrario, orienter le jeune dans la réflexion de la passe après un dribble est nécessaire. L’entraîneur ne joue pas, il apprend à ses joueurs à décider en équipe.

 

Le questionnement de fin de séance à un mon goût a un véritable sens pour faire parler les jeunes et leurs remémorer des situations où ils ont été en difficulté ou où ils ont été bons.

Le plus important dans les jeux est qu'il faut être patient et pertinent, donner des idées simples et laisser les enfants jouer au maximum.

Retour
Autre contenu