On joue comme on s’entraîne !

Un contrôle raté, un manque de concentration, fatigué au bout de 20 minutes d'effort,… on a tous un joueur comme cela, qui malgré des qualités certaines n'arrivent pas à donner au collectif sa pleine mesure. Il n'y a pas de secret, plus on s’entraîne à haute intensité, plus on fournira un contenu équivalent le jour du match, et cette routine rend la performance et progression constante. C’est comme l'apprentissage d'une langue ; j'apprends, je répète, je suis bilingue et j’entretiens mon apprentissage par la pratique...

1#Le mental

L’un des premiers facteurs d’échec dans le football est le mental. Jouer en dilettante, avec facilité, ne pas s’entraîner car il fait moins bon, le terrain est compliqué, il pleut… bref, on est sur le terrain comme dans la vie. Si on commence à renoncer parce qu'il y a une difficulté, on se donnera exactement la même ligne de conduite sur le terrain. Booster vos joueurs sans tomber dans l'assistanat. Ils ont besoin d'adhérer à un projet, a un groupe et leur faire comprendre qu’ils ont une place à jouer sur et en dehors du terrain est primordial. La concurrence doit stimuler le mental des joueurs à se surpasser lors des séances et répercuter la même chose au final lors des matchs. Le match devient une répétition de l’entraînement et non un jour où on doit réaliser des performance plus pousser que lors des séances


Entraînement difficile = Match plus facile

Entraînement tranquille = Match compliqué

L’équation est simple et même si cela peut paraître logique, cela est rarement mis en exergue car les joueurs ont rarement la capacité de se remettre en question.


Le travail, c’est un état d'esprit !

Tout ceci s'applique aux joueurs mais aussi au coach qui est garant de la performance des joueurs !


2#La rigueur

Horaire d’entraînement, Rdv du match, paire de protège tibia oubliée,… bref, le sport nécessite une préparation autant matériel que psychologique. Les joueurs ont besoin d'avoir un cadre de travail déjà balisé et qui ne laisse rien au hasard. La ponctualité et le respect des horaires est à mettre au mettre titre que le respect des consignes sur le terrain. Un joueur ou un entraîneur qui manque de rigueur se laissera doucement mais sûrement glisser vers des problématiques quand il voudra remettre de l'ordre pour les coachs suite au abus, ou le joueur sera profiter du manque de cadre pour lui faire remarquer que c’est maintenant qu'il réagit...


3#L’exigence

Pour faire progresser un groupe de joueurs, il faut déjà avoir de l’exigence dans sa préparation de séance, sa préparation de match,… Les joueurs remarquent rapidement un coach qui ne prépare pas sa séance par exemple. L'exigence peut aussi est être traduite par l’exigence qu'il amène dans le vestiaire que cela soit tactique, technique ou physique. « Je sais ce que je veux et le projet de jeu que je souhaite, voici mon cahier des charges pour avancer... » tout cela peut être relatif au niveau où on joue. Les pros ont par exemple une hygiène de vie stricte à avoir, un contrôle du poids...


4#La répétition

Pour maîtriser un geste, une tactique, une situation, un mouvement, un corner, il faut l'avoir travaillé et répété. Combien d'entre nous ont répété leurs gammes techniques contre un mur pendant une dizaine de minutes ? Les idées de jeux c'est exactement pareil ; je veux de l'application dans le jeu long, faut le travailler / je veux qu'on progresse sur le jeu de tête défensif, faut le travailler.

 

5#créer une routine

Il y a un temps pour tout ; boire un café avant le match, sortir à une heure précise du vestiaire pour l’échauffement, rentrer pour mettre les maillots… bref, plus vous avez de timing, plus c'est structuré. J'ai déjà vu des équipes arriver 5 minutes avant le coup d'envoi sur le terrain. Qu'elle incidence sur le match ? Ce joueur là avec un claquage sur la première accélération ! Tu le paye cash et non des moindres, c’était leur meilleur buteur... et cela s'applique à tout : début d’entraînement, heure de rendez-vous vous devez avoir vos habitudes.

Un autre exemple, nous faisons nos convocations sur l'application SPOND. Le vendredi soir, les joueurs attendent impatiemment les convocations. Il m'est arrivé d'avoir oublié de faire ma convocation car d'autres préoccupations... samedi matin 2 SMS de joueurs qui s'étonnaient de pas avoir reçu les convocations. Bref la routine est quelque chose d'hyper positif, qui structure l'organisation générale et qui limite les problèmes.

 

Comme je l’ai déjà dit, une routine avant une compétition, c’est aussi trouver la formule qui nous ressemble. Peut-être qu’elle différera de selon les clubs, le niveau et les joueurs. Tant qu’elle vous rassure et qu’elle vous permet de rester performant, c’est l’essentiel !

Retour
Autre contenu