Les 7 conseils de la construction d'une équipe

Chaque année, nos joueurs évoluent. Certains arrivent, certains partent, d'autre changent de catégories pour les plus jeunes, etc. C’est la problématique pour un éducateur / entraîneur lorsqu'il prend un groupe en début de saison ; on ne peut l'ignorer aujourd'hui, c'est une des étapes charnière le début de saison dans la cohésion du groupe.

Annoncer le projet et la direction à prendre

 

Le chef d'orchestre reste l'éducateur qui doit fédérer les joueurs et prendre en compte les personnalités et les points de vue ; un joueur qui ne se sent pas écouté est un joueur frustré !

Les joueurs doivent donc faire partie intégrante de votre projet de vie d'équipe et se voir même pourvoyeur d'idées. Sportivement, lorsque les objectifs sont clairs et réalisables, le groupe va se focaliser dessus avec un objectif commun.


Savoir identifier les leaders et les bons soldats

 

Une équipe a besoin de leaders psychologiques et sur le terrain.

La mentalité de compétiteur et le soutien sans faille aux partenaires même dans l’échec fait partie de la construction d'un groupe. Le comportement lors des matchs amicaux en dit déjà beaucoup sur l'état d'esprit et l'autocritique individuelle et collective.

 

Adapter son système de jeu aux forces en présence

 

Employé son effectif à bon escient est la chose la plus compliquée pour un éducateur, avec les idées arrêtées que nous avons tous sur la préférence d'un système, d'une animation...

Tout peut être balayé si vous n'avez pas les joueurs clés dans votre collectif. Les joueurs n'aiment pas jouer contre nature et si vous arrivez à trouver un système où les joueurs peuvent s'exprimer selon leurs qualités, vous n'aurez que très peu de joueurs frustrés. Les joueurs s'adaptent naturellement lorsqu'on explique la cohérence des choix.


Identifier les relais

 

L’entraîneur, au-delà des leaders, a besoin de joueurs relais avec qui il va avoir un ressentit à l’intérieur du groupe. Il y a naturellement les anciens mais on voit de plus en plus de jeunes joueurs être l'oreille du coach dans le groupe. Celui-ci ne demande qu'à s'imposer dans le groupe et cela les responsabilisent d'être associer au coach.


Les valeurs mises en avant

 

L'éducateur doit véhiculer des valeurs humaines, de travail et de respect. Il est le premier à devoir donner l'exemple, la ponctualité, la communication, le langage.

Nous pouvons avoir le meilleur tacticien, s’il ne véhicule pas ces valeurs à son groupe, c'est l'échec assuré. Avoir des joueurs investis fait passer le travail au-dessus des résultats, quels qu'ils soient. Le groupe doit aimer partager et être ensemble, même si cela peut être un cliché aujourd’hui car il y aura toujours des groupuscules qui s'entendent mieux que d'autre et qui vivent même une amitié en dehors du terrain.

La vérité est que sans une vie en dehors du terrain, repas, les collations, soirée du club... les joueurs ont peu de chance d'être fidéliser et généralement ne restent pas.

 Placer l'équipe dans un climat de succès

 

Démarrer votre saison par des matchs amicaux qui vont mettre immédiatement les joueurs dans le succès ; jouer avec une équipe inférieure en d'autres termes. L'objectif reste le temps de jeux et limiter les blessures mais psychologiquement cela installe déjà quelques joueurs et démontre leurs états physiques et mentales.

 

Créer un climat de responsabilité

 

Nous devons avoir une façon de travailler et établir un climat où chaque personne à sa place et à des responsabilités et activités : le covoiturage, le lavage des maillots, la collation d'après match sont des idées pour encourager la quo-habitation et la découverte entre joueurs.

 

Pour développer un lieu de vie, il faut bien-sûr posséder un foyer au club pour la gestion d'équipe, les relations virtuelles via les réseaux sociaux permet aussi de pouvoir fédérer un groupe sur le même projet à condition que cela soit encadré...

L’application Spond est parfaite pour entretenir ce lien primordial. Téléchargez-là ici >

 



Retour
Autre contenu