Les 5 phrases de coachs qui ont marqué l'histoire

De nombreux coachs d’équipes sportives ont marqué l’histoire, ont protégé leurs joueurs et ont même créé des légendes durant leur carrière. Souvent, il n’a suffi que d’une phrase pour qu’ils changent le cours des choses. Petit tour d'horizon de citations cultes :

"Je ne peux pas supporter un joueur qui joue la peur au ventre. Tout joueur qui est en bonne position de tir doit tirer et doit continuer à le faire. Il a manqué son tir... et alors ?"

Cette citation est connue et reconnue. Elle est lourde de sens, et, pourtant, malgré le temps et les époques, elle devrait servir de ligne directive à beaucoup. C’est l’entraîneur Arnold Jacob Auerbach dit Red Auerbach qui en est l’instigateur. Cet homme, qui est le premier à avoir recruté un joueur noir dans les années 1950, est devenu, dans le monde du basket Ball, une légende à part entière. Tour à tour coach et président des Celtics de Boston, il s’est surtout fait remarquer pour sa vision clairement futuriste pour l’époque de l’entraînement. On lui doit, notamment, des tactiques offensives comme la contre-attaque. Convaincu que le talent ne dépend pas des origines ethniques, il sera un des précurseurs de l’intégration par le sport. On lui doit d’avoir fait connaître de grands joueurs de basket Ball tels que : Chuck Cooper, John Havlicek, Bill Russell….

"Cours comme s’il y avait le feu sur la piste !"

Cette phrase nous vient de Charles Riley. Il n’a eu de cesse de la répéter à un certain Jesse Owens, qu’il a découvert en 1927 au lycée de Fairmount Junior High School. Cet entraîneur de lycée ne savait probablement pas qu’il avait en face de lui une future légende. Mais il l’entraînait comme un champion. Jesse Owens est connu pour être revenu médaillé des jeux olympiques de Berlin en 1936. Sous le règne nazi, et devant Adolf Hitler lui-même, ce jeune afro-américain, originaire d’Alabama, remportera quatre médailles d'or aux jeux olympiques de 1936. Il ne cessera d’attribuer sa réussite à son entraineur.    

"Who am I?! I’M A CHAMPION!"

La vidéo du speech du coach Flowers est devenue virale sur internet ; l’équipe des Leland Chargers d’un Lycée de San José (Californie) aux Etats-Unis, était menée au score et la défaite semblait inévitable. Lors de la mi-temps, l’entraîneur reprit les choses en main pour motiver son équipe. Lors de ce discours, on garde l’échange très intense entre l’entraîneur et ses joueurs. D’après l’histoire, l’équipe, ainsi remotivée, a littéralement écrasé son adversaire, et, bien, entendu a gagné le match de football américain. Les joueurs sortiront de la rencontre en déclarant que leur coach est le meilleur motivateur de tous les temps. Aujourd’hui, ce speech est la toile de fond de nombreux séminaires pour reprendre confiance et apprendre à se dépasser.

 

"Vous méritez d'être ici. Appréciez le moment. Vous méritez d'être ici à ce moment."

La phrase de Herb Brooks aurait presque pu être une simple phrase d’encouragement à ses joueurs. Une petite phrase passe-partout qu’il aurait était difficile de retrouver. Et, pourtant, il l’a dite, lors des jeux olympiques de 1980, à son équipe de hockey qui devait affronter le géant soviétique considéré, à ce moment précis, comme le grand favori de ces jeux d’hiver. En pleine guerre froide entre les deux pays, une petite équipe d’étudiants, menée par cet entraîneur qui entrera dans l’histoire, a inversé la tendance. Cette victoire sera connue sous le nom de « miracle on ice » et elle a eu un impact énorme tant sur le sport que sur l’Amérique en général.

 "Si vous n'avez ni l'habileté, ni l'expérience, ni le talent naturel de vos adversaires, comment pouvez-les battre? Avec la forme, la force et l'esprit."

Surprenante phrase d’encouragement qu’a sorti Kitch Christie à son équipe aux portes de la finale de rugby en 1995. Et, pourtant, l’Afrique du Sud, ce jour-là, rentre dans l’histoire en battant ses rivaux de longues dates : les All Blacks. Ce match n’est pas sans avoir une valeur historique forte, car il s’agissait de la première coupe du monde de l’équipe depuis son isolement forcé du monde sportif dû à la politique d'Apartheid. Nelson Mandela remettra la coupe à l’équipe dont il affiche officiellement les couleurs. Bien qu’un film et de nombreuses rumeurs entourent l’événement, il faut juste garder en mémoire qu’une fois de plus le sport à su jouer un rôle important.

Comme vous pouvez le constater, certaines phrases, dites par la bonne personne au bon moment, ont pu changer la détermination des joueurs et, parfois même, le cours de l’histoire. Un entraîneur est bien souvent un homme de l’ombre qui fait se dépasser les athlètes, par sa force, sa motivation et ses encouragements.

Vous aussi vous souhaitez changé le cours de l'histoire ? Faites-vous aider avec Spond ! Spond est une application spécialement conçue pour faciliter l'organisation de votre équipe de foot. Comment ? Rien de plus simple ! Tous les échanges entre les entraîneurs, capitaines, joueurs et leurs parents sont sur une seule plateforme. Vous gagnez du temps, facilitez la communication avec les joueurs et leurs parents et rendez votre vie bien plus facile ! Alors tenté ? Téléchargez l'application Spond ici >

 

 

Retour
Autre contenu