10 August, 2020

Les 10 erreurs les plus courantes commises par les entraîneurs de football chez les enfants

1. Fournir toutes les solutions

 En tant qu’entraineur, vous ne devez pas donner toutes les réponses directement. Au contraire, vous devez encourager vos joueurs à trouver leurs propres solutions. Cela permet aux enfants de comprendre, d’apprendre et d’appliquer le fruit de leur entrainement mais surtout d’être plus autonome.Cela signifie que l’exercice doit être réalisé plusieurs fois en entrainement. Quece soit en pratique sur le terrain ou en théorique devant des schémas techniques, donnez la possibilité à vos joueurs de s’exprimer sans avoir à intervenir. Vous pouvez les aider en posant des questions mais sans leur donner de solution. 

2. Donner trop d’instructions 

Certains entraineurs, eux, noient littéralement leur équipe sous les informations. Les entraineurs peuvent ainsi perdre littéralement leurs joueurs en commençant par analyser et vouloir contrôler chaque seconde de jeu.  Résultat ?Les enfants ne font que ce que dit le formateur, ils ne peuvent pas trouver leurs propres solutions, ne peuvent pas être créatifs et ont peur de faire des erreurs. De plus, les enfants seront complètement perdus lorsqu’ils passeront à un entraineur plus sur la réserve qui voudra que ses joueurs raisonnent par eux-mêmes. Ils ne sauront plus quoi faire et se retrouveront en situation d’échec. Le football des enfants doit être libre. Donc, pas la peine de hurler une vague d’instructions sur le banc de touche. Prenez plus le temps de parler d’un ou deux points durant le match, cela sera clairement plus productif. 

3. Ne pas savoir communiquer 

Même le meilleur technicien de football du monde ne pourra pas être entraineur pour enfants s’il ne sait pas communiquer. La communication, surtout pour un entraineur de football pour enfants est probablement le plus important. Cela dit, il est important d’adapter son vocabulaire ainsi que le ton de sa voix à la tranche d’âge à laquelle vous avez affaire. Pour les enfants entre 4 et 5 ans aura plus de mal à faire face à un coach à la voix puissante qu’à quelqu’un de posé.  

4. La gestuelle 

Votre manière de vous tenir sur le banc et à l’entrainement en dit long. Que ce soit pour les parents, pour les enfants ou pour les autres entraineurs, votre gestuelle exprime ce que vous ressentez mais aussi la croyance que vous avez envers vos joueurs.  Vous représentez le club et l’autorité sur le terrain, vous devez donc agir avec modération et pondération. Même si vous disposez d’origines italiennes qui vous feront parler avec les mains. Plus vous serez calme, plus votre autorité naturelle sera mise en avant et mieux votre club et vos joueurs paraitront épanouis. Les gestes positifs sont aussi les bienvenus, mais pareil, avec modération. 

5. Faire trop de reproches 

De nombreux entraîneurs veulent effectuer des séquences de passes compliquées basées sur le modèle des adultes, mais pour les enfants et faire passer ses schémas en force en multipliant les entrainements. Ce qui n’est pas prolifique pour les enfants. Le plus important est de montrer aux parents et aux adversaires un bon jeu à leur niveau.Faire trop de reproches aux enfants parce qu’ils n’arrivent pas à un niveau professionnel à 4 ou 5 ans est contre productif. Cela ne peut que mener à la frustration de l’enfant, voire même à l’abandon total du sport par l’enfant.Il existe aussi des entraineurs qui, même s’ils proposent des exercices adaptés, reprochent la défaite ou la non réalisation de l’action aux enfants. Il ne faut pas oublier que le football est un sport collectif. Ce n’est pas un enfant qui échoue mais l’équipe entière et l’entraineur. 

6. Chaque joueur est différent 

Il est important que chaque entraineur connaisse bien ses joueurs. En effet, chaque enfant a son vécu, son parcours, ses points forts et ses faiblesses, on ne peut juste pas communiquer de la même manière avec chacun d’entre eux. De plus, chaque enfant réagit différemment aux remarques et encouragements d’un adulte.Si certains vont bien encaisser les critiques, d’autres risquent au contraire de très mal le vivre. De même, certains joueurs vont comprendre l’exercice tout de suite alors que pour d’autres, il faudra l’expliquer plus longtemps. C’est là qu’un bon entraineur fait la différence. Il sait comment parler à quel joueur.  

7. Oublier que vous êtes l’exemple 

Hurler sur les arbitres, insulter les adversaires ou encore en arriver aux mains avec des parents, cela peut sembler extrême, pourtant de nombreux entraineurs ont encore ce type de comportement sur le terrain. Malheureusement, même dans ce type de situation, l’entraineur est le modèle des joueurs et il est le représentant du club aux yeux de tous. L’entraineur n’est pas là que pour apprendre des techniques de jeu mais aussi pour enseigner des valeurs sportives fortes comme le respect, la tolérance et la persévérance. Donc, quoiqu’il arrive, il faut que l’entraineur sache rester maître de lui.  

8. Penser uniquement à la victoire 

Si vous ne recherchez qu’une renommée d’entraineur, alors oui, la victoire ne sera que votre priorité. L’erreur la plus commune des coachs pour enfant dans ce genre de cas est de faire jouer toujours les mêmes enfants au même poste sous prétexte que ça marche. Ils ne changent pas le gardien, ils ne laissent rentrer les remplaçants que si l’écart de but est conséquent, ils ne comptent que sur les meilleurs joueurs. Ce n’est pas l’esprit du football pour enfant. Normalement, chaque enfant doit pouvoir à un moment ou à un autre du match pouvoir rentrer sur le terrain et faire ses preuves ou du moins, il doit pouvoir jouer. L’important étant que l’enfant s’amuse et non le score.  

9. Ne pas introduire le dialogue avec les parents 

Certes, il s’agit d’un problème épineux. Mais bon nombre d’entraineurs ne jugent pas utile de communiquer avec les parents ou encore d’avoir des réunions avec eux pour expliquer leur méthode, leurs objectifs et leurs règles. Pourtant, il est recommandé dès le début de l’année de sport de cadrer les choses. Une réunion peut éviter beaucoup de problèmes durant la saison et de quiproquos. N’hésitez pas non plus à donner aux parents des retours réguliers sur l’évolution des enfants et sur leurs performances. Il n’est pas nécessaire de faire une réunion à chaque fois mais de prendre le temps d’avoir une rapide conversation.Cela permet souvent de rassurer les parents mais aussi de mieux cerner le niveau de leurs enfants et surtout de ne pas interférer à chacune de vos décisions. Il est vraiment important pour l’équilibre de tous que parents et entraineurs soient sur la même longueur d’onde. 

10. Trop d’attente entre les exercices  

Un entrainement, surtout pour les enfants, ne peut simplement pas faire attendre les principaux intéressés. En effet, s’il y a peu d’exercices proposés ou si le temps d’attente est trop long, les joueurs vont se refroidir, s’ennuyer et au final rien de vraiment intéressant ressortira de tout ça. Il est donc conseillé de diviser le groupe en plusieurs petits groupes et d’avoir une gamme d’exercices variés mais surtout en nombre conséquent surtout pour que les enfants aient du rythme dans leur entrainement.    

Aujourd’hui, il existe un grand nombre de sites internet ou encore d’applications qui fournissent des idées pertinentes pour des exercices correspondant aux tranches d’âges des joueurs et à leur niveau. Il est donc plus facile de trouver des idées. Il ya probablement d’autres erreurs que les entraîneurs doivent réaliser. Nous dirons que les erreurs que nous avons présentées ici sont généralement les plus communes. Mais il n’est pas spécialement compliqué d’y remédier. Il suffit de le vouloir. 

Connaissez-vous Spond ? 

Spond est une application spécialement conçue pour faciliter l’organisation de votre équipe sportive.

Avec Spond, tous les échanges entre les entraîneurs, capitaines, joueurs et parents sont sur une seule plateforme. Vous gagnez du temps, facilitez la communication entre tous les membres, programmez des événements, organisez des sondages… le tout pour vous faciliter la vie ! Alors tenté ? Découvrez l’application Spond ici > et téléchargez-la sur l’App Store ou Google Play.