Football : Comment améliorer sa vitesse ?

L’un des plus grands changements récents dans le football a été la vitesse à laquelle le jeu est joué. La vitesse est un atout majeur pour tout joueur. Malgré l’importance des facteurs génétiques, la vitesse peut être développée à l’entraînement. Alors, quelles mesures les entraîneurs peuvent-ils prendre pour améliorer les capacités de leurs joueurs ?

Force/puissance vs agilité/athlétisme

La vitesse peut être entraînée et améliorée. Même les joueurs avec une habileté naturelle dans ce domaine peuvent s’améliorer. Une combinaison de méthodes d’entraînement spécifiques à l’accélération et au football peut être utilisée pour favoriser le développement, ce qui permet de modifier les schémas de mouvements et de stimuler les muscles appropriés. La vitesse, l’agilité, l’accélération et la puissance sont autant de paramètres qui déterminent la rapidité avec laquelle un joueur peut se déplacer sur le terrain.

 

La force et la puissance sont deux éléments qui aident à maximiser la vitesse. Cependant dans le football, où plus de mouvements multidirectionnels sont nécessaires, l'agilité et l'athlétisme sont potentiellement plus importants.

 

Travail d’explosivité et de réactivité

Il a été prouvé que les sprints en ligne droite amélioraient la biomécanique des joueurs, mais ils n’ont guère d’impact dans un sport comme le football. Cela est tout simplement dû au fait que le sprint en ligne droite représente environ 1% d'un match de 90 minutes. Le football est devenu un sport de plus en plus explosif, les joueurs étant obligés de changer de direction en permanence. Les entraîneurs ne devraient pas trop insister sur les exercices axés sur la vélocité, mais plutôt favoriser des exercices plus explosifs.

 

Les exercices basés sur l’accélération, l’agilité avec les pieds, l’explosivité et les virages, avec et sans ballon amélioreront la vitesse des joueurs. Augmenter le volume d'entraînement n'est pas possible dans la plupart des cas, ce qui signifie que le développement de la vitesse doit être intégré à votre planning actuel. Voici les quatre composantes de la vitesse à travailler lors de vos exercices :

 

La rapidité : Les mouvements explosifs se produisant dans un rayon d'un mètre du corps dans n'importe quelle direction.

 

La vitesse de réaction : La capacité du joueur à réagir à quelque chose sur le terrain. Les temps de réaction peuvent être améliorés de 10 à 15% avec un entraînement adapté.

 

La vitesse active : La capacité d’exécuter un mouvement, un geste technique, ou de prendre une décision très rapidement, qu’il s’agisse de contrôler le ballon ou de trouver un coéquipier. L'entraînement dans ce domaine doit tenir compte des capacités et des compétences de chaque joueur.

 

La vitesse complexe : Liée à la force, à l'endurance et à la résistance à la fatigue, la vitesse complexe est développée en mettant les joueurs sous pression et en leur permettant d'acquérir des compétences à des niveaux de vélocité élevés.

 

Quelques exercices pratiques

 

Exercices de pliométrie : par définition "la pliométrie induit un allongement du muscle (phase excentrique) préalable à un raccourcissement lors d’une contraction (phase concentrique). On utilise donc un cycle avec deux composantes au lieu de ne travailler qu’une seule. Cela permet de décupler la capacité à produire un mouvement plus puissant sur une période très courte. Elle est la méthode parfaite d’entraînement sportif pour améliorer l’explosivité et la vitesse au démarrage. » explique le site entrainementdefoot.fr. Incluez à vos entraînements des exercices de pliométrie avec des sauts et rebonds horizontaux (foulées bondissantes, sauts dans des cerceaux…) et des sauts verticaux (sauts de haies, sauts pieds joints, sauts de marches…). Ces exercices vont permettre aux joueurs de mieux utiliser leurs appuis et de diminuer le temps d'impulsion." Retrouvez à ce sujet notre article 4 exercices de pliométrie pour les footballeurs.

Exercices de sprint : Ces exercices vont vous permettre de travailler la vitesse maximale de vos joueurs. Pour adapter ces exercices aux exigences du football, ajoutez des changements de direction, et évitez le sprint en ligne droite.


Exercices d'accélération : Plus important encore que la vitesse maximale, la capacité de réaction et d'accélération rapide est un atout indispensable au football. Cela permet aux joueurs de mieux gérer les changements de rythme, d’être plus rapide en sprint et de récupérer plus efficacement. Par exemple, faites courir vos joueurs à vitesse de croisière en alternant avec de fortes accélérations en ligne droite ou en zigzag, à plusieurs reprises.

 

Exercices de réactivité : Intégrez des exercices qui permettent d’améliorer la réactivité de vos joueurs. Vous pouvez, par exemple, leur demander de courir le plus vite possible ou de changer de direction à votre signal.

 

Exercices d’agilité :  Ces exercices vont permettre aux joueurs d’améliorer l’agilité de la partie inférieure du corps, l'équilibre et le sens de la coordination. Faites travailler vos joueurs sur des exercices avec des changements de direction rapides. Les échelles de rythme sont également d’excellents outils pour améliorer l’agilité de vos joueurs.

Retour
Autre contenu