Entraîner les poussins : 5 détails qui font la différence

Les petits détails font souvent toute la différence. Pour les entraînements, rien ne doit être laissé au hasard, en particulier s’il s’agit d’entraîner des poussins (U10-U11) qui, de par leur âge, perdent facilement l’attention ou l’intérêt pour une activité ou un exercice. Petit point sur 5 détails qui rendront vos entraînements bien plus ludiques et captivants pour les plus jeunes joueurs.
  1. Concentrez-vous sur une compétence spécifique pour chaque entraînement

Lorsque vous planifiez votre entraînement, sélectionnez un "sujet" - par exemple, dribbles, passes, frappes - sur lequel vous vous concentrerez entièrement. Assurez-vous que tous les exercices soient axés sur cette compétence particulière. Commencez par le plus simple des exercices, puis passez aux plus complexes. En demandant aux enfants de se concentrer sur une compétence à la fois, vous pourrez leur apprendre les bases et voir des améliorations jour après jour.

 

  1. Maximisez l'implication des joueurs

Pendant l'entraînement, vous avez un devoir : vous assurer que tous les joueurs aient autant de contacts possible avec le ballon. Minimisez l’attente entre les exercices. Et si l'exercice vous oblige à faire la queue pour attendre votre tour, subdivisez les enfants en petits groupes, demandez peut-être l'aide d'un assistant ou impliquez un parent.

 

  1. Planifiez une grande variété d’exercices

Lors de votre choix des exercices, vous devez tenir compte de la capacité d'attention des enfants. Si vous réalisez que vos petits joueurs ont perdu tout intérêt, vous devez être prêt à passer à un nouvel exercice. Vous avez donc besoin d'une grande variété d'options : il est conseillé de faire une longue liste d'activités.

 

  1. Limitez votre temps de parole

Expliquez l'exercice en le démontrant. Demandez aux enfants une chose à la fois pour les encourager à se concentrer sur cet exercice spécifique. Ne donnez pas trop d'instructions, sinon ils ne se souviendront de rien de ce que vous avez dit jusqu'à présent.

 

  1. Soyez positif !

Les petits joueurs ont avant tout besoin d’encouragements. De chaque petite chose qu’ils font, trouvez quelque chose de positif à souligner, pour susciter un sentiment de satisfaction et de fierté qui encouragera les enfants à toujours donner le meilleur de eux-mêmes.

 

Pour conclure, rappelez-vous ces 3 lettres RAR « Rire, Apprendre, Réaliser une performance répondent au modèle R-A-R: ces 3 éléments jouent un rôle équivalent à chaque entraînement et à chaque match. » selon l’association suisse de Football : « nous souhaitons inviter les entraîneurs/-es à se poser après chaque manifestation la question de savoir si les enfants ont ri, appris et réalisé une performance. Et ce, exactement dans cet ordre, car sans rire, sans émotions positives, les deux autres éléments ne sont pas réalisables. ».


Pour aller plus loin, retrouvez également notre article Comment rendre l'échauffement ludique pour les petits footballeurs.

Retour
Autre contenu