Conseil de coach : Travaillez le mental !

La préparation physique est essentielle mais peut ne pas être suffisante pour garantir la victoire d'une équipe. Voici 4 conseils pour préparer vos joueurs psychologiquement.

Parfois, la différence peut se faire sur l'aspect psychologique. L'expérience, la gestion des émotions, la capacité de ne pas céder aux provocations ou de ne pas se laisser prendre par l'anxiété, sont autant d'éléments qui peuvent influer fortement sur le sort d'un match. En tant qu’entraîneur, vous devez mettre l’accent sur les bonnes pratiques pour favoriser la préparation psychologique de votre équipe.

  1. Planifiez le travail judicieusement

Lorsque vous vous approchez d’un match important, essayez de planifier le travail de manière à ce que vos enfants ne subissent pas un stress excessif. Quelques exemples ? Effectuez des séances légères au niveau physique, n'enseignez pas de nouveaux schémas trop difficiles et évitez les exercices pouvant générer des conflits entre les joueurs. Le rôle de l’entraîneur dans cette phase doit être axé sur la création de bien-être au sein du groupe. Tout doit être axé sur l'estime de soi, l'attention et la concentration.

  1. Réunissez vos joueurs

Les réunions d'équipe sont toujours une grande énigme : parfois elles sont très utiles, parfois peu, certaines génèrent de l'intérêt, d'autres l'ennui ou du stress. Il est important d’analyser et de planifier tous les éléments concernant les réunions avec le groupe, la durée, le ton, le contenu, le lieu, etc. Les réunions sont utilisées avec un objectif clair : celui de renforcer la sérénité du groupe et de laisser la parole à chacun. Pour faciliter l’organisation de vos événements, l’application SPOND vous propose des outils simples et faciles à prendre en main !

  1. Gestion du temps libre

Vous devez apprendre aux enfants à gérer et responsabiliser leur temps libre. Il est essentiel de comprendre l’importance d’une vie sereine et saine en dehors du terrain. Il est bon d’entraîner les joueurs de façon équilibrée afin de leur laisser du temps libre et de décompression, plutôt que de les oppresser ou créer du stress par le surentraînement.

  1. Gérer le stress

Nous entendons souvent parler d'athlètes qui, dans les jeux où la responsabilité est minime, sont d'excellents joueurs et dans les jeux les plus importants semblent être des personnes complètement différentes. En tant qu'entraîneur, il est de votre responsabilité de vous assurer que les joueurs contrôlent le stress et l'anxiété. Il existe de nombreuses méthodes et techniques pour gérer le stress. Tout d'abord, il est important de travailler sur la visualisation du jeu, en réfléchissant aux situations qui peuvent survenir et en réfléchissant à la façon dont elles pourraient être résolues, toujours du côté positif. Deuxièmement, il est important de faciliter l’entraide et le soutien entre les jeunes : nous devons toujours nous sentir soutenus par les autres, il est donc essentiel de mettre l'accent sur la cohésion entre coéquipiers. Enfin, il est utile d’enseigner aux enfants les vraies techniques de relaxation, telles que la respiration profonde ou la relaxation musculaire.

 

Retour
Autre contenu