Comment éviter le Burnout chez les éducateurs ?

L'épuisement est un syndrome courant pour les éducateurs qui souffrent d’un ras le bol général. Il s'agit toutefois d'une condition qui pourrait être évitée en appliquant quelques petits conseils.

Être éducateur amène un taux élevé de stress et de pression qui doivent être maitrisés. Il arrive parfois que nous puissions être dans un état de stress si intense, que la remise en question, la peur d’être jugé par les parents, les collègues ou même par ses joueurs nous amène à vouloir jeter l’éponge. Ceci fait partie du rôle de l’éducateur et nous devons apprendre à le gérer.


Être éducateur amène un taux élevé de stress et de pression qui doivent être maitrisés. Il arrive parfois que nous puissions être dans un état de stress si intense, que la remise en question, la peur d’être jugé par les parents, les collègues ou même par ses joueurs nous amène à vouloir jeter l’éponge. Ceci fait partie du rôle de l’éducateur et nous devons apprendre à le gérer.

 

Qu'est-ce que le Burnout ?

 

Dans le football, il est courant de trouver des caractéristiques dépressives liées à la quête du résultat. Les éducateurs tombent dans l'épuisement dû au stress généré par l’enchainement des différentes compétitions (tournois, championnat, futsal…) avec des résultats qui ne sont évidemment pas au rendez-vous. Mais il faut aussi noter qu'il peut apparaître à cause de l'ennui lié au manque de motivation.

Il apparait que les conditions de travail d’un éducateur posent aussi une sérieuse remise en question du coach ; manque d’éducateur, manque de structure, manque de matériel, manque de reconnaissance…

 

Prévenir l'épuisement chez les éducateurs


Les éducateurs sont sujets à l'épuisement parce que les enfants et les jeunes ont souvent une énergie qui est parfois difficile à canaliser. Par conséquent, il faut envisager certaines idées qui pourraient réduire le risque de tomber dans cette spirale :

 

  • Fixez-vous des objectifs simples : L’un des facteurs qui augmentent la pression psychologique est de mettre le résultat avant l’objectif de progression. Mettez plutôt l’accent sur des objectifs qualitatifs de progression plutôt que quantitatif. Les résultats ne garantissent pas forcément une progression ! Adoptez une vision plus long-termiste que sur le moment.

 

  • Innovez, soyez créatif : Une routine redondante encourage l’environnement d’apprentissage statique ou les coachs et les joueurs perdent leurs motivations… Dynamisme, créativité ou une diversification des séances sont les meilleures manières pour garder son équipe motivée et donc garder un certain niveau de performance en séance. Un entraineur qui sent cette troupe motivée est plus impliqué dans la vie de son équipe.

 

  • Fixer des limites : Il est important que l'éducateur suive une ligne directrice pour maintenir son groupe sous pression. Pour cela des règles de vie doivent être mise en avant. Les seules limites qui demandent à être dépassées sont celles psychologiques ainsi que lutter contre la fatigue physique.

 

  • Maîtrisez l'énergie des enfants : Si les jeunes joueurs sont très enthousiastes de pratiquer leur passion, le coach doit poser un cadre de travail pour canaliser cette énergie. l doit donner des consignes constamment pour un exercice, un jeu et une organisation parfaite de l’entrainement.

 

  • Il est beaucoup plus agréable de sentir qu’on maitrise sa séance mais il y a des facteurs X qui font que la situation peut déraper ; terrain impraticable, froid, pluie, hiver, trop d’enfants en charge pour bien construire sa séance.

 

Voici ce qui peu se passer lors d’un état de Burnout

  • Manque de confiance et de frustration
  • Attaques de panique
  • Manque de concentration
  • Anxiété et irritabilité
  • Démotivation

 

Les éducateurs devraient prendre en compte leur bien-être physique et mental. L’attitude et la motivation de celui-ci se transmet inconsciemment aux enfants. Un entraineur qui crie ne transmet pas la sérénité à ses joueurs.

 

Dans le cas où le travail commence à devenir difficile, il est conseillé de faire une pause dans votre temps libre pour réfléchir et vous réorganiser. Si les symptômes persistent, consultez un psychologue du sport peut être d'une grande aide.

Retour
Autre contenu