Comment gérer les joueurs perturbateurs

Bien qu’il soit agréable de travailler avec la majorité des joueurs, vous aurez certainement à faire face à des personnalités plus difficiles que d’autres, notamment chez les plus jeunes. Des joueurs perturbateurs peuvent rendre la gestion de l’entraînement et de l’équipe plus difficile, et vous rajouter du pain sur la planche. Voici quelques conseils pour vous aider à faire face aux joueurs difficiles.

Gardez tout le monde engagé

Lorsque vous entraînez des enfants, il est particulièrement important de garder les sessions d'entraînement actives tout en faisant en sorte que tout le monde soit impliqué en même temps. Pour ce faire, vous pouvez jumeler ou regrouper des joueurs en fonction de leurs compétences. Cela permettra de garantir que les participants se sentent mis au défi, sans être intimidés ni trop impressionnés. De telles techniques d’entraînement aident à garder les jeunes perturbateurs occupés, tout en faisant sortir de leur coquille les joueurs les plus réservés.

 

Comprenez vos joueurs

Apprendre à connaître vos joueurs est d’une importance capitale pour les entraîneurs, chacun ayant des motivations et des personnalités différentes. Par exemple, certains joueurs adoptent un mauvais comportement en raison de leur impulsivité et de leur manque de self-control, tandis que d'autres peuvent adopter une attitude plus « paresseuse » en raison de leur manque de confiance en eux. Adaptez votre discours à la personnalité du joueur tout en gardant le même message de fond pour toute l’équipe. Il est important que chaque membre de l'équipe comprenne exactement ce que vous attendez d'eux.

 

Adaptez votre communication

Lorsque des joueurs deviennent perturbateurs, c'est très souvent pour solliciter une attention supplémentaire de la part de leurs coéquipiers ou de l'entraîneur. En conséquence, il n’est pas conseillé de leur accorder votre attention devant le reste de l'équipe. Au lieu de cela, assurez-vous de les prendre à part pour discuter, en abordant rapidement leurs problèmes de comportement. De nombreux entraîneurs associent une critique constructive à un compliment, les encouragements étant bien plus efficaces que les punitions.

 

Impliquez les parents

Si vous encadrez des jeunes, assurez-vous que les parents comprennent également les attentes et les directives que vous avez établies. Attention cependant, les parents étant parfois plus difficiles à gérer que les enfants eux-mêmes, assurez-vous de leur rappeler leurs responsabilités si nécessaire.

 

Gardez votre calme

Bien que cela puisse être plus facile à dire qu'à faire, il est essentiel de rester calme pendant les entraînements ou les matchs, la prise de décision concernant les joueurs difficiles étant bien plus facile dans cet état. Essayez de comprendre pourquoi les joueurs agissent comme ils le font. Soyez  à l’écoute de leurs préoccupations et/ou des défis auxquels ils peuvent être confrontés en dehors du terrain. Même si vous n’avez peut-être pas toutes les réponses, les joueurs apprécieront probablement le soutien, ce qui leur permettra de se réengager.

Retour
Autre contenu