Comment gérer chaque joueur après... une victoire

Pour un entraineur, gérer un match gagnant peut parfois être plus compliqué que gérer un après match perdant. En effet, entre les joueurs déçus de ne pas avoir joué ou marqué, ceux qui sont de mauvais gagnants et qui fanfaronnent aux nez des adversaires, l’ambiance dans les vestiaires et aux abords du match a souvent besoin d’être recadré alors que faire ?

Gérer un joueur qui n’a pas joué ?

Si dans le vestiaire la fête bat son plein, il semble évident que certains joueurs auront du mal à se joindre à la bonne humeur ambiante principalement parce qu’ils étaient sur le banc de touche. On peut comprendre que bien que l’équipe et sa réussite prime, l’envie de prendre part à la fête de ses joueurs semble moins intense.

Il est donc important pour l’entraineur de leur faire comprendre que certes aujourd’hui ils font partie de la célébration de l’équipe dans le sens large, mais que la saison ne se joue pas que sur un seul match et qu’il est très probable que la prochaine victoire leur soit impartie. Tout vient à point à qui sait attendre.


Gérer un joueur qui n’a pas marqué ?

Si vous voyez que l’un de vos joueurs peine à se réjouir car il n’est pas marqué, il vous faudra prendre 5 minutes pour lui réexpliquer les bases.

En effet, ce type de comportement montre que le joueur s’oriente trop vers une réussite personnelle et non collective. Il est donc bon de lui rappeler que l’important n’est pas qui a marqué mais que l’équipe dans son ensemble soit victorieuse et surtout que tout le monde se soit amusé et ai pris plaisir lors de la rencontre. Les occasions durant la saison ne manqueront pas de marquer, chaque match est différent.


Gérer un joueur trop sûr de lui ?

Certains font preuve d’un manque total de modestie dans la victoire.Même si l’ambiance est à la fête, il est important de ramener tout ce joli monde sur terre, une saison est faite de plusieurs matchs et pas d’un seul et s’il est bon de valoriser les prouesses réalisées, il est aussi important de rester humble face au succès.

Avant la fin de la saison, il est important que chaque joueur sache que la route est encore longue et qu’il ne sert à rien de s’enflammer. Si vous avez envie de tous les féliciter, il est de votre devoir d’entraineur de garder les pieds sur terre.


Gérer un joueur qui a commis une faute ?

Même si la victoire est au rendez-vous, un joueur a peut-être commis une faute ou une mauvaise action durant la rencontre. A ce moment là, gardez votre casquette d’entraineur et faites le briefing comme en temps normal. Le but reste d’apprendre à vos joueurs à jouer. Donc restez fidèle à vous-même quoiqu’il arrive et faites votre discours comme si de rien n’était.


Rester bien concentrer

Une fois tout ce petit monde recadré, certes il est important de célébrer votre victoire mais regardez avant tout à rester concentré sur vos objectifs de saison. Rien ne sert de déclencher une grande fête au sein du club après chaque victoire même si les joueurs sont heureux de leurs résultats. Il faut au contraire les motiver à reproduire la même réussite à chaque match et surtout ne pas oublier que pour des équipes jeunes, la victoire n’est pas tout. L’important reste le plaisir de jouer et de se dépasser.


Un bon entraineur doit certes amener son équipe à se dépasser et à être fier de ses performances mais il doit surtout apporter la stabilité et du fairplay à ses joueurs. Apprenez-leur à rester humble.

Retour
Autre contenu