Comment et pourquoi prendre soin de la relation entraîneur-capitaine ?

Si en tant qu’entraîneur vous avez pour mission de donner une vision et de diriger votre équipe, vous pouvez compter sur l’aide d’un autre leader, le capitaine. Il représente non seulement l’équipe devant l’arbitre, mais est aussi l’intermédiaire entre vous et les autres joueurs. Si vous et votre capitaine travaillez en harmonie, votre équipe fonctionnera mieux et vous aurez plus de chances de gagner. Mais cette relation n’est pas toujours idyllique, ni facile à gérer. Voici quelques conseils pour vous aider à créer, améliorer et conserver cette relation.

La relation entraîneur-capitaine est fondamentale pour de nombreuses raisons. Plutôt que d’espérer de bonnes relations avec votre capitaine d’équipe, investissez de manière proactive le temps nécessaire pour promouvoir un bon niveau de communication et restez en contact avec lui tout au long de la saison. Votre capitaine est le lien fondamental entre le personnel du club et l’équipe : il vous permet de mieux transmettre vos idées au reste de l’équipe et de donner le bon exemple. Cela n'est possible qu'en développant une relation solide avec votre chef d'équipe, basée sur la confiance et le respect mutuel. Voici 5 choses que vous pouvez faire pour renforcer la relation avec votre capitaine :


Identifier le leader et lui donner la responsabilité

Une des premières choses à faire est d’identifier le capitaine de votre groupe et de lui faire savoir combien vous croyez en lui comme point de référence pour l’équipe. Pour vous aider dans cette étape, retrouvez notre article Comment bien choisir son capitaine d’équipe. Exprimer votre confiance en lui est un premier pas important dans la construction d'une relation. Une fois le leader identifié, prenez le temps (surtout en début de saison) d’expliquer ce que vous attendez de lui.


Définir des réunions hebdomadaires

L’une des meilleures choses que vous puissiez faire pour renforcer votre relation entraîneur-capitaine est de planifier des réunions de suivi hebdomadaires. De cette manière, vous pourrez discuter des problèmes qui se posent dans votre équipe, des choses positives qui se produisent et de la façon dont elles peuvent être améliorées pour progresser. C’est un moment précieux pour se tenir au courant de l’évolution de l’équipe et de la dynamique du vestiaire. Ces réunions hebdomadaires ne doivent pas nécessairement être très longues. 10-15 minutes peuvent suffire, l’essentiel est de prendre le temps de communiquer.


Établir des conversations sincères et confidentielles

Vous et votre capitaine devrez établir un climat de confiance, parler des problèmes réels qui affectent votre équipe et aller au fond des choses. Cela nécessite des conversations sincères dans lesquelles la vérité est établie sans crainte. Pour cela, vous et le capitaine devrez conclure un accord réciproque : ce qui se dit entre vous reste confidentiel, ce qui se dit à huis clos doit rester à huis clos.


Le capitaine n’est que le porte-parole

Au cours de vos échanges, le capitaine vous exposera probablement des problèmes que vous ne voudriez pas entendre. Si vous voulez garder votre relation intacte, vous devez faire attention à ne pas vous en prendre à lui alors qu'il est le porte-parole de problèmes ou de nouvelles que vous n'aimez pas. Comportez-vous en tant que personne mature : remerciez votre capitaine de partager les informations avec vous et essayez de résoudre le problème de manière constructive.


Demander des avis sur les règles et les mesures disciplinaires

Demandez au capitaine de faire des suggestions sur les règles, les récompenses et les mesures disciplinaires pour l’équipe. Comme il est responsable du respect des règles de l'équipe, offrez-lui la possibilité de vous aider à les établir. Vous n’avez certainement pas besoin de lui pour créer une liste de règles, mais pour établir des normes importantes et vous assurer de leur application.

Retour
Autre contenu