Comment construire un entraînement de football

Quand on est coach d’une équipe de football ou d’un autre sport d’équipe, il est inconcevable de ne pas se présenter avec une idée précise de la séance qui va se dérouler. Bien entendu, malgré une planification claire en amont il y a aura toujours des modifications. Voilà cependant quelques conseils pour construire votre séance.  

Les entraînements ne se préparent pas à la dernière minute

 

En début de chaque saison, l’entraîneur doit préparer son calendrier de l’année à venir et définir les objectifs qu’il souhaite avoir au cours de celle-ci. Cette planification bien organisée en amont permettra de driver les différents entraînements au fil des mois.

Ainsi, le coach commence par dater les différentes parties qu’il va devoir travailler :

  • La période de reprise
  • Le début des compétitions
  • La période transitoire aussi appelée la trêve
  • La seconde partie de la compétition
  • Et enfin la coupure estivale

 

Bien que les parties du dessus soient des cycles plus ou moins imposés, la période de compétition et de trêves sont les mêmes pour toute les équipes, seul le coach sera à même de décider la durée des cycles de travail et l’objectif qu’il souhaite que son équipe atteigne.

Une fois la saison mise à plat selon les dates, l’entraîneur devra prévoir son objectif de manière mensuelle afin de prévoir le but de ses séances.

Il va de soi que la période de l’année déterminera aussi l’intensité des entraînements. Par exemple, avant une compétition, il sera mal venu de prévoir des séances physiquement trop intenses. De même, instaurer trop de techniques durant les périodes de trêve pourrait embrouiller les joueurs.

 

Les cas qui peuvent changer ponctuellement les cycles

 

Le coach ayant en face de lui des joueurs, soit des personnes, des facteurs peuvent légèrement modifier les plans prévus pour les entraînements.

Ainsi, si l’équipe subit une série de défaites, le coach peut être amené à revoir certaines notions non comprises et donc prendre délibérément du retard sur le but à atteindre. De même, si l’entraîneur, constate une avancée très rapide, il peut avoir à élargir ses objectifs.

Autre cas qui peut amener un coach à modifier son planning, reste le cas ou il y aurait des mouvements dans son équipe.

Par exemple, un joueur clé de sa stratégie qui quitte l’équipe durant la saison ou encore un blessé dans l’effectif phare.

Dans ce cas, il faudra revoir les divers déplacements et donc revoir les objectifs soit avec les nouveaux arrivants soit avec l’équipe en place pour mettre en place une nouvelle tactique.

 

Découper votre entraînement en trois temps

 

Bien qu’il ne serve à rien de surcharger un entraînement, on constate souvent que trois grandes étapes se dessinent dans une séance.

Dans un premier temps, cela semble évident, mais il est important de prévoir une partie échauffement. Les exercices dans cette partie ne sont pas figés et bien qu’il soit bon de prévoir une routine, sur cette partie, rien de vous empêche de prévoir épisodiquement des exercices qui surprennent l’équipe. Cependant, essayez de rester constant, afin que les joueurs puissent être autonomes dans cette phase.

Puis vient la partie dédiée aux exercices spécifiques et aux objectifs prévus pour la période. Ces exercices sont donc récurrents sur la période.

Vient le moment très important du débriefing, c’est le moment où vous faites le point de la séance, de l’évolution ou de la régression des joueurs, et de ce qu’il reste à parcourir pour arriver à votre objectif, comme la première partie cette étape est une routine.      

 

 Ne proposez pas trop ou pas assez d’ateliers

 

Il faut absolument éviter de proposer des ateliers en trop grands nombre, pour la simple raison que l’entraînement pourrait sembler brouillon et au final personne n’y trouverait de logique. De plus, un trop grand nombre d’exercices dans une séance nuirait à l’acquisition de la compréhension pour les joueurs.

De même, en proposant trop peu d’exercices, les joueurs se retrouveraient à attendre leur tour et finalement le rythme de l’exercice serait perturbé.

Voilà pourquoi le coach doit prendre en compte trois facteurs avant de construire sa séance. Premièrement, le niveau de son équipe face à son objectif, deuxièmement la rapidité de compréhension de l’exercice par son équipe et enfin la rapidité d’exécution des exercices par son équipe.

 

Bien entendu, il ne s’agit que de conseils voués à simplifier la fluidité de vos séances et à leur construction. Sur le terrain et durant toute l’année la balle sera dans votre camps alors n’oubliez pas de vous faire confiance. 


Facilitez vos entrainements avec Spond ! 

Spond est une application spécialement conçue pour faciliter l'organisation de votre équipe de foot. Comment ? Rien de plus simple ! Tous les échanges entre les entraîneurs, capitaines, joueurs et leurs parents sont sur une seule plateforme. Vous gagnez du temps, facilitez la communication avec les joueurs et leurs parents et rendez votre vie bien plus facile ! Alors tenté ? Téléchargez l'application Spond ici > 

Retour
Autre contenu