Comment analyser un adversaire ?

Aujourd'hui, les enjeux autour du football deviennent de plus en plus importants. Ne nous le cachons pas, on parle clairement de hiérarchie dans un secteur mais aussi d'un d’investissement financier conséquent pour réussir. La concurrence pour recruter et garder des joueurs ou coachs devient de plus en plus intense. L’objectif est désormais de cerner rapidement quels sont les clubs à mercenaires, les clubs avec une dynamique positives, les clubs où on cherche à produire du jeux, etc.... il y en a pour tous les goûts !... Les résultats conditionnent beaucoup de choses et les coachs ne doivent rien laisser au hasard. Voici quelques points concrets pour analyser vos adversaires en cette période où le moindre point peut faire la différence.

Analyse des dernières rencontres

 

Il s'agit de connaître quelques détails de l'adversaire : dans quelle dynamique se trouve-t-il ? Sa fin de championat est-elle encore décisive ? Les scores des derniers matchs, etc. Ce sont en effet des informations plutôt générales qui donnent une tendance.

 

 

Les joueurs clés

 

L'adversaire a t-il un secteur de jeu plus fort qu'un autre ? Une faiblesse ? Un groupe compact et homogène ? Un joueur plus faible ? Un joueur qui fait la différence ?

C'est une caractéristique qui peut tout de suite déterminer les points d'attentions de votre équipe, et au contraire le déséquilibre à trouver...

 

 

Déterminer le type de rencontre ?

 

Comme vous avez pu vous rendre compte au niveau où vous jouez, certaines équipes ont des stratégies basées sur la construction et la préparation du jeu (ex. : l'équipe de Belgique), alors que certaines équipes ne s’embêtent pas en profitant des erreurs de l'adversaire avec un gros bloc équipe, avec des transitions très rapides vers l'avant (ex. : l'équipe de France).

 

De plus, l'enjeu peut être un facteur déterminant pour l'issu du match. Ne sous estimez pas une équipe qui joue sa survie...

 

 

Déterminer le système de jeu adverse ?

 

Le football est un rapport de force. On parlait un peu plus haut des points forts d'une équipe. L'objectif est de contrarier la mise en place du système adverse. Si le jeu se trouve essentiellement sur la supériorité au milieu de terrain par un système comme le 4-4-2, adaptez-vous et densifiez le milieu de terrain.

La force d'une équipe est de pouvoir transformer son système de jeu en ayant les prérequis bien sûr. Cela se travaille en amont à l’entraînement : 3-5-2, 4-4-2, 4-3-3 sont les systèmes les plus utilisés.


 

Comme nous vous l'avons évoqué plus haut, le football est un jeu avec un rapport de force. Les équipes les mieux préparées techniquement, tactiquement, mentalement et surtout physiquement seront toujours dans le haut du panier du championnat. Si le coach a l'intelligence de préparer son match et surtout analyse, recadre rapidement les manques, votre match est sûrement en bonne voie. La seule incertitude réside bien sûr dans la qualité individuelle de vos joueurs.

 

 

Retour
Autre contenu