Comment améliorer l'endurance de vos joueurs

Une équipe en forme, qui récupère mieux après les matchs, a un sacré avantage sur ses adversaires. Lorsque deux équipes égales en compétences se mettent sur le terrain, c'est probablement l'endurance des joueurs qui détermine qui sortira vainqueur. Comment les entraîneurs peuvent-ils faire en sorte que leurs joueurs soient à 100% tout au long des 90 minutes de match ? Comment éviter les coups de fatigue ? Bien que l’entraînement régulier permette de rester en forme, certaines méthodes peuvent être utilisées pour favoriser le développement de l’endurance.

Les exercices spécifiques

Il n’y a pas de recette miracle ! Le travail et la continuité sont les deux ingrédients indispensables pour améliorer l’endurance. Les entraîneurs peuvent donc introduire des exercices spécifiques dans leurs séances d’entraînement :


Exercices cardiovasculaires : qu'il s'agisse de courir, nager ou sauter, ces exercices sont parfaits pour renforcer l'endurance. Environ 30 minutes par jour amélioreront considérablement la capacité aérobique des joueurs.


Entraînement en circuit : la musculation renforce également l'endurance, ce qui signifie que les exercices basés sur le poids de corps, y compris les sit-ups et les tractions sur les pieds, sont également excellents pour les footballeurs.


Exercices pliométriques : même si cela peut sembler une tâche fastidieuse pour beaucoup, les exercices plyométriques tels que les box jumps et les burpees peuvent également améliorer considérablement l'endurance. Pour plus d’idées, retrouvez notre article 4 exercices de pliométrie pour footballeur.

Sprints : les joueurs effectuent généralement un grand nombre de sprints sur de courtes distances pendant un match. Cependant, l'amélioration de la vitesse peut être entraînée de différentes manières. Qu'il s'agisse de sprints box-to-box ou d'exercices de sprint plus courts, ils prépareront bien le corps pour les matchs à venir.


Entraînement Fartlek : cette forme d'exercice consiste à mettre les joueurs en mouvement constant pendant un certain temps, sans modifier leur vitesse. Qu'il s'agisse de courir sur un tapis roulant ou de faire du vélo, cela développera également l’endurance des joueurs.


Exercices basés sur le ballon : bien entendu, le but ultime des joueurs est de pouvoir jouer au maximum de leurs capacités pendant un match de football jusqu'au dernier coup de sifflet. Il est donc important d'introduire un ballon dans l'entraînement à l'endurance.


L’alimentation

Une alimentation saine, équilibrée et adaptée à la pratique du joueur peut augmenter considérablement les bénéfices du travail fourni sur le terrain et dans la salle de sport. Les entraîneurs devraient encourager leurs joueurs à consommer des aliments sains et à se concentrer sur leur apport en protéines et en glucides. Les shakes et les barres sont un bon compromis pour ceux qui manquent de temps pendant la journée d’école ou de travail.


Périodes de repos

Il est impossible d'être constamment actif et de continuer à tirer le meilleur de nos capacités non-stop. Il est donc important que vos joueurs prennent le temps de repos requis entre les séances d'entraînement et les matchs. De telles périodes permettront au corps de récupérer et de reprendre des forces, pour que le joueur soit prêt à donner le meilleur de lui-même la prochaine fois. Le contraire pourrait mener au surentraînement. Retrouvez à ce sujet notre article Enfant et surentraînement : quand est-ce que trop, c’est trop ?

L'hydratation

C’est quelque chose que beaucoup de joueurs amateurs sous-estiment… La déshydratation conduit à un manque d'énergie, ce qui aura évidemment un impact négatif sur l'endurance. En conséquence, veillez à ce que les joueurs aient toujours des boissons à portée de main pendant les séances d’entraînement et les matchs afin d’aider leurs performances et leur récupération. Pour approfondir le sujet, retrouvez notre article Pourquoi est-il important de bien s’hydrater.

Retour
Autre contenu