17 façons de devenir un meilleur entraîneur de jeunes joueurs

En tant qu'entraîneur de jeunes, vous devez être un homme/femme à tout faire... un véritable couteau-suisse ! Voici 17 compétences essentielles à constamment travailler et améliorer pour faire de vous un bon entraîneur de jeunes joueurs :

1/ Votre capacité d'organisation

En tant qu'entraîneur, vous devez souvent être un véritable roi/reine de l’organisation. Vous devez organiser non seulement vos entraînements, mais également des matchs, des tournois, des sorties, les sponsors et bien plus encore. Faire appel à un co-formateur ou un parent fiable peut vous soulager la tâche.


2/ Vos compétences sociales

Vous avez besoin de bonnes compétences sociales pour interagir avec les enfants et les parents. Félicitations, appréciations, motivation et joie de vivre sont quelques-unes des qualités que vous devez apporter en tant qu'entraîneur d’enfants. Les parents ne doivent pas être ignorés. Un bon contact avec les parents peut éviter beaucoup de complications. Retrouvez à ce sujet nos articles Construire une relation avec les parents de joueur et IMPORTANT - Comment prendre soin de la relation entraîneurs/parents ?

3/ Votre préparation

Il n’y a rien de pire qu’un entraîneur peu fiable qui fait son travail sans conviction. Être entraîneur c’est être conscient que cette position représente beaucoup de temps et de travail. Par conséquent, un engagement fort est la pierre angulaire d’un bon entraîneur. Pour approfondir le sujet, retrouvez notre article Comment préparer le meilleur entraînement de football ?

4/ Votre communication

Cette qualité est également importante pour interagir avec les joueurs et les parents. Vous devriez toujours communiquer de manière positive avec les enfants. Cela ne signifie pas que vous ne devez jamais dire ce qui ne va pas. Vous devez juste faire attention à la façon dont vous le communiquez avec les enfants. Retrouvez plus de conseils dans notre article Entraîneurs : 12 conseils pour améliorer votre communication.

5/ Votre auto-réflexion

Après un entraînement, un match ou un tournoi, réfléchissez à ce qui vient de se passer. Bien sûr, vous devez pouvoir vous critiquer. Il n'y a rien à reprocher aux enfants ou aux circonstances extérieures. Exemple : Pourquoi les enfants étaient-ils si déconcentrés aujourd'hui à l’entraînement ? Mes exercices d'entraînement étaient-ils bien choisis ? Le groupe était-il trop grand ou le temps d'attente trop long ?


6/ Vos compétences en médiation

Selon le groupe d'âge, vous devez être capable de transmettre les choses de différentes manières. Pour les plus petits, il convient d'utiliser un langage adapté et de ne pas utiliser de termes trop techniques. Par exemple, stimulez toujours l'imagination des enfants. Vous pouvez remplacer les termes « équipe rouge » et « équipe jaune », par « lapins » et « chasseurs ». Cela parlera beaucoup plus aux enfants et vous remarquerez immédiatement plus d'enthousiasme.


7/ Votre autorité

En plus de la communication positive et de la médiation, il ne faut pas oublier qu’une équipe doit être dirigée. Ce sujet concerne à nouveau les joueurs et les parents. Les enfants testent leurs parents et ils vous testeront aussi. Trouvez toujours le point de sérieux et d’autorité. Sinon, il arrive très vite que les enfants dansent sous votre nez, n'écoutent pas et ne vous prennent pas au sérieux. La discipline, la cohérence et l’autorité doivent toujours accompagner votre travail avec les enfants. La situation est similaire avec les parents. Vous êtes l'entraîneur, vous prenez les décisions et vous devez les représenter. Par conséquent, il est important de définir des règles avec les joueurs et leurs parents.


8/ Votre expertise

Bien sûr, un bon coach de jeunes devrait également avoir une grande expertise. Le football des enfants est un domaine très particulier qui requiert des connaissances spécialisées liées à la fois à l'entraînement de football (entraînement en fonction de l'âge) et à la gestion du groupe d'âge correspondant (traits de personnalité). La formation des entraîneurs pose déjà de bonnes bases. Il est toutefois conseillé, à l'aide de livres ou de sites internet sur le football junior, d’approfondir vos connaissances de manière autonome.


9/ Votre représentation

Vous devez agir en tant qu’entraîneur. Vous êtes un modèle pour vos joueurs et un représentant de votre club. Il est vraiment important de vous présenter en conséquence. Cela inclut de porter la tenue du club, d’avoir un langage adapté, pas de cigarette devant les enfants et certainement pas d'alcool.


10/ Votre enthousiasme

En tant qu'entraîneur de football pour enfants, vous devez faire preuve de beaucoup d’enthousiasme et de joie de vivre. Les enfants sont orientés vers vous et votre enthousiasme est contagieux. Si vous menez l'entraînement avec désintérêt, cela affectera également l'état d’esprit de vos joueurs.


11/ Votre humour

L'humour est une compétence très importante pour un entraîneur de jeunes joueurs. Les enfants adorent s'amuser. Juste avant et après l'entraînement ou un match, les joueurs devraient également être autorisés à « s’amuser ». Bien sûr, il faut s'assurer de revenir rapidement au sérieux, ce qui est souvent difficile pour les enfants quand ils sont en train de se distraire. Dans ce cas, vous devez faire preuve d’autorité au bon moment. Globalement, il y a un équilibre à trouver entre plaisir et rigueur pour que la qualité de la formation n'en pâtisse pas.


12/ Votre neutralité

Chaque entraîneur a des enfants incroyablement épuisants dans l’équipe et des joueurs qui semblent presque parfaits. Il y aura toujours des parents avec lesquels on se comprend mieux que d’autres. Néanmoins, il est important de rester neutre en tant qu'entraîneur et de ne préférer personne. Le pire, c'est si les enfants le ressentent. Cela peut très fortement affecter leur estime de soi. Par conséquent, il est extrêmement important de traiter tous les enfants avec la même valeur. Peu importe le caractère du joueur ou le comportement des parents.


13/ Votre écoute

Si les enfants se sentent en confiance avec vous, ils vous diront beaucoup de choses. Que ce soit des choses banales de leur vie à l’école, ou même des choses privées. Il est extrêmement important que vous puissiez bien écouter, pour comprendre certains comportements de vos joueurs. Vous devez vraiment y voir un signe de reconnaissance, car les enfants ne vous diraient rien s’ils ne vous faisaient pas confiance ou ne vous appréciaient pas.


14/ Votre équité

L’équité est un facteur important qui doit toujours être démontré par l’entraîneur : comme nous l’avons déjà mentionné, vos joueurs s’orientent sur vous. Donc, si vous êtes juste envers les  entraîneurs et joueurs adverses, vos joueurs feront de même. Si vous vous comportez de manière incorrecte ou injuste, cela sera également transféré à votre équipe. Vous êtes donc en partie responsable du comportement de vos joueurs. Il est important, face à un comportement injuste de l’adversaire, de toujours faire preuve d’équité et de justesse, même si cela n’est parfois pas facile.


15/ Votre sérénité

En tant qu'entraîneur, vous devriez dégager une certaine sérénité, surtout dans des situations stressantes. Si vous êtes stressé et nerveux, ce sentiment est transféré à votre équipe. Exemple : votre équipe vient de prendre un deuxième but lors d’un match. Option A : Vous criez après vos joueurs et leur demandez de se réveiller. Option B : Vous renforcez la confiance de vos joueurs et continuez à les motiver sans crainte. Quelle option choisissez-vous ?


16/ Vos compétences de footballeur/euse

Bien entendu, chaque entraîneur devrait également posséder des compétences de base en football, en particulier dans le domaine du football pour enfants. Comment voulez-vous enseigner à vos joueurs un geste technique, si vous ne pouvez pas les exécuter correctement ? Vous êtes un modèle pour les enfants, vous vous devez d’être crédible.


17/ Vos valeurs

Enfin pour finir, vous devez illustrer et communiquer certaines valeurs. En tant qu'entraîneur, vous êtes non seulement responsable de l'entraînement de football, mais également du développement personnel de vos protégés. Il est donc très important de transmettre des valeurs telles que la discipline, la ponctualité, l’équité, le respect et la tolérance le plus tôt possible.

Retour
Autre contenu